Catégories
Communications

Reconstruire Beyrouth : les propositions du Conseil national consultatif des personnes handicapées pour une action inclusive de la France au Liban

Saluant l’impulsion du président de la République pour la tenue d’une conférence internationale des donateurs pour soutenir les Beyrouthins sinistrés et financer la reconstruction de la ville fièrement qualifiée de “Paris du Moyen-Orient”, le conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) souhaite que les moyens développés soient un modèle d’application de la Convention Internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées (CIDPH).

Si dans l’action immédiate, l’article 11 de la CIDPH « Situations de risque et situations d’urgence humanitaire » conduit les États parties à prendre « toutes mesures nécessaires pour assurer la protection et la sûreté des personnes handicapées », c’est l’ensemble de ses articles qui doit demain guider la reconstruction en partenariat avec les Libanais et Libanaises en situation de handicap et leurs familles.

Forts de l’implication de toutes les convictions qui s’y expriment, des membres du CNCPH entretiennent des liens indéfectibles avec leurs partenaires libanais. Précurseurs d’une société et d’un État laïcs, seuls à même de surmonter le système confessionnel, ces organisations de la société civile ont conduit de multiples réalisations participatives contribuant à l’accessibilité, à l’éducation inclusive, à la vie autonome et au respect des droits humains.

La reconstruction de Beyrouth, place centrale de la vie politique, économique et culturelle du Moyen-Orient, est aujourd’hui une occasion unique pour installer les droits humains dans les pratiques et les réalisations de toute une région mondiale, une tâche que les réseaux au sein duquel agissent des membres du CNCPH sont en mesure d’animer avec les Nations Unies à toutes les étapes d’une reconstruction inclusive et respectueuse de l’environnement.

Les membres du conseil national consultatif des personnes handicapées demandent à l’État français de préciser comment les moyens déployés le seront en pleine application de la CIDPH et des objectifs de développement durable (ODD), et souhaitent que les personnes en situation de handicap et leurs organisations représentatives en France et au Liban soient pleinement associées aux soutiens apportés par la Conférence des Donateurs.

Communication du 12 août 2020